Vendredi 22 octobre 2021 | 11h30 – 13h00 heure de l’Est
Cette session est comprise dans vos frais d’inscription à l’ACG2021.

Cette séance aura lieu en anglais seulement.

Parrainé par…

hi_logo_vertical_tagline_rgb-1

Vue d'ensemble

Le vieillissement de la population et la déconnexion sociale sont des défis du 21e siècle qui sont aggravés par le rythme effréné d’une société valorisant l’efficacité. Cet atelier va présenter une initiative de l’organisme Home Instead ayant pour but de comprendre les effets des soins relationnels à domicile sur la qualité de vie de sa clientèle et des familles.

Ce que veulent les gens, c’est vieillir chez eux et être respectés. Les soins relationnels à domicile sont reconnus pour leurs divers avantages à l’égard des individus, du système de santé et de la société. On les décrit comme des « soins innovateurs organisés autour des besoins du bénéficiaire plutôt que de l’accomplissement d’un ensemble de tâches prédéfinies ».

En 2020, Home Instead a lancé un système visant à mesurer la qualité de vie (intitulé « Neighbours [Voisins] ») afin de recueillir et comparer des données relatives à qualité de vie de ses clients avant l’étude et par la suite. L’objectif était de quantifier l’impact des soins relationnels à domicile sur sa clientèle et sur les familles. L’étude a été menée par le groupe Catalyzing Community Connection (CCC), un réseau collaboratif de concepteurs de services, de développeurs communautaires et de chercheurs de cinq universités.

Au cours de l’atelier, les résultats de l’enquête et l’expérience de Home Instead seront communiqués et la discussion portera sur les obstacles au maintien des soins relationnels à domicile et sur les leçons apprises. Sur la base des résultats des travaux de CCC dans d’autres contextes, on présentera les possibilités de tirer avantage des actifs formels et informels existants et du capital social dans la collectivité, ainsi que les conséquences pour les étudiants bénévoles et le personnel. Les participants seront invités à discuter des défis associés à ce modèle et de la possibilité d’améliorer la viabilité des soins en recensant et en traitant les risques sociaux au sein des systèmes gouvernementaux et autres.

Présentatrices :

Kim Lepp est la propriétaire de Home Instead Vancouver. Elle se passionne depuis toujours pour les personnes âgées et elle travaille actuellement à l’obtention d’une maîtrise en gérontologie.

Deborah Sattler fait partie des membres fondateurs de CCC. Elle est actuellement à la tête de l’organisme Windsor Essex Compassion Care Community (WECCC). Elle se spécialise dans la « Grande collaboration » et la conception conjointe de projets impliquant des partenariats à niveaux multiples.